Le Clan Destin

Le Clan Destin déménage, retrouvez-nous sur forum.clan-destin.info !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Réouverture des recrutements

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maelstörm
Prêtre de Poulpe
Prêtre de Poulpe
avatar

Nombre de messages : 2243
Age : 38
Localisation : Ce plat pays qui est le mien
Emploi/loisirs : Chercher un monde meilleur
Humeur : Harder Better Faster Stronger

MessageSujet: Réouverture des recrutements   Mar 18 Aoû - 8:02

Chapitre 1: A l’Aube d’une Nouvelle Pêche

Le 25 Junidor 639 08h00,


Maelstörm releva son crâne endolori qui s’était échoué dans une assiette de Bar Rikain, qui sentait maintenant plus la morue que le bar après une bonne nuit de fermentation. Le réveil dans une assiette de poissons en décomposition mélangé aux effluves d’alcool que renvoyaient la pièce et son propre organisme eurent un effet immédiat : une gerbe montante et fulgurante qu’il eut du mal à réprimer. Se précipitant d’hors du Repère Clan Destin de Madestram, il couru vers la rive, manquant de renverser Carioca qui péchait justement là. Sa soirée se déversa dans la Mer d’Asse qui porta, une fois de plus, encore mieux son nom.




Son estomac soulagé, il adressa un sourire quelque peu barbouillé à Carioca dont le visage exprimait la joie de voir sa ligne flotter dans une marrée de vomis. Le Cra hésitait visiblement entre pousser son Meneur dans ses rejets ou tourner les talons et aller pêcher plus loin. La raison sembla l’emporter et il disparu rapidement après avoir chargé sa dinde de son matériel.
Mael’ regagna quant à lui la Maison du Clan, à moitié bien, à moitié mieux, mais loin d’être remis de l’orgie qui avait eu lieu dans la Salle du Conseil hier soir. Ils avaient fini la réforme du Conseil qui composait depuis cette semaine sept membres et ils s’apprêtaient maintenant à rouvrir leurs portes à la bleusaille. Tout en parcourant la salle du regard, à la recherche du papier rédigé la nuit même sur les nouveaux prérequis de recrutement du Clan destin (qui pouvait tout aussi bien s’être dissout dans un cocktail alcool-alcool-alcool de Tegan) , Mael remarqua qu’en plus de Defeka qui avait quitté la petite fête sur la fin (prié de le faire soit dit en passant par deux dragonnets envoyés par sa moitié), Filou ne faisait également plus partie de ce tableau chaotique qui aurait pu être la seconde étape du Banquet de Legeurb (le tableau, pas sa première communion). Ses compères Fouli et consorts avaient du venir le ramasser quand l’Eca avait chu de sa chaise après une énième tentative de battre Tegan au cul-sec le plus rapide. Quant au reste du Conseil, il était toujours bien là. Zegawix était écroulé sur une dinde visiblement aussi ravagée que lui (la pauvre avait du boire sur la soirée la même chose que son éleveur…et vu le foie d’une dinde…). Le maitre éleveur était tellement aplati sur sa monture, qu’on aurait dit que celle-ci avait des ailes. A proximité de la table où avaient du être étalés les mets à un moment de la soirée, des traces de brulés témoignaient d’une utilisation abusive et peu précises de flèches explosives de bas niveau. L’auteur n’était autre que Tarkovski, étalé à même le sol, son solomonk et sa cape souveraine à moitié cramés en guise de coussins de fortune.
Un peu plus loin, affalée sur son siège à l’envers avec un cadavre de piou à la main, dormait Sleepy. La Fecatte aux tenues exotiques avait la fleur de son bandeau kalyptus au niveau des yeux et quelques plumes de piou qui lui sortait de sa bouche, béante tel un cratère après une éruption. Tout d’abord étonné des restes de piou, Maelstörm se souvint que Sleepy avait entrepris vers le milieu de la soirée de prévenir sa compagne, Mad-Hatter, qu'elle ne rentrerait pas le soir même. Pour ce faire, ellevoulait utiliser un piou voyageur qu’elle avait fini par manger après que celui-ci ait été cramé par une flèche explosive maladroite de Tark’. Pour finir le compte, on n'apercevait plus du trésorier du Clan Destin que ses jambes couvertes de bandelettes qui dépassaient d’un tonneau de bière bwork visiblement vidé par son visiteur. Après avoir cassé tous les verres sur la tête de Defeka pour mettre ses armures à mal, Tegan s’était décidé à se jeter directement dans le tonneau pour pouvoir apaiser sa soif.
Voilà qui était des plus ravissants se dit intérieurement le Meneur du Clan Destin en fouillant dans les restes du banquet après quelque chose de comestible. Malheureusement, une grosse partie de la nourriture avait été carbonisée, dévorée par la dinde de Zeg’ ou le chaton de Filou, ou rendue impropre à la consommation par le déversement de liquides divers et variés dont Mael’ ne préférait pas connaître l’origine. Il se résigna donc à tenter de retrouver Carioca pour lui chaparder quelques poissons fraichement pêchés. En quittant la salle, il invoqua une Epee Volante en plein milieu de celle-ci. Après trente secondes de marche, sa petite farce eu l’effet escompté à l’entente des jurons calomnieux de ses confrères à son égard.


Le 25 Junidor 639 10h00,


Carioca s’était installé sur l’îlot du phare de Madestram afin de trouver la quiétude nécessaire à sa partie de pêche. Une heure à peine après s’être remis à la canne, il vit débarquer son Meneur avec une certaine amertume. Ce ne serait surement pas aujourd’hui qu’il allait trouver les conditions idéales pour pêcher un poisson légendaire. Mael’ ne lui adressa même pas la parole et s’empara directement de quelques prises qui gisaient inanimées dans son seau de pêche. Le Cra fit grise mine puis se retourna vers sa ligne en marmonnant :


- T’as vraiment décidé de me faire chier aujourd’hui
- Ro cha va, lui répondit le Sacrieur la bouche pleine, zavaient rien d’exchepchionnel tes poiscailles là !
- Ouais bah, expérimente un peu tes dons de pêcheur un de ces quatre et on en reparlera, sac à vins !
A peine Carioca eut-il fini sa phrase qu’il se fit projeter dans la mer par un énorme coup de pied du Sacrieur.
- Vala, t’auras plus fachile à trouver tes fameux poichons comme cha !
- Comme c’est spirituel, vraiment, ta finesse m’épate une fois de plus…
- Hého, mais, chest le papelard avec les nouvelles règles de recrutement du Clan que t’as chur le crâne !
Carioca retira le morceau de papier à moitié détrempé et déchiré qui collait à sa coiffe et le jeta à son Meneur.
- Tiens, prends-le et oublie-moi !
- Blablabla, allez, bonne baignade Monsieur le Roi de la Pêche !



Se débarrassant des dernières arêtes de poisson qui s’étaient enfoncées dans ses gencives et ses joues, il ouvrit le papier bleu ciel sur lequel le Conseil avait étalé les nouvelles règles de recrutements quelques heures auparavant. Le bas du texte était toujours porteur des signatures un peu chancelantes dans Conseillers ivres mais étrangement, le corps du texte avait disparu ! Mael’ avait pourtant un vague souvenir d’un débat sur la question, même si celui-ci avait rapidement tourné en discussion sur le tour de poitrine des Fecattes en général (il ne savait d’ailleurs plus trop comment ils en étaient arrivés là d’ailleurs). A la place du texte figurait un plan dessiné à l’encre de seiche apparemment. Et au bas de ce plan, une marque, une effigie qui ne pouvait être que…celle de Poulpe lui même !
Maelstörm avait la tête qui tournait. Il ne savait plus très bien si c’était la picole à qui il devait tout çà ou une réelle intervention divine. Confus, il se décida à se plonger la tête dans l’eau glacée de la rivière Kawaii. Rien n’avait changé, à part un poisson qui s’était accroché à son oreille droite, manquant de la lui arracher. Poulpe avait donc décidé de leur envoyer ses consignes quant à la façon dont il voyait le futur du Clan ! Quelle grande nouvelle !



Le Meneur du Clan Destin courut vers le repère du Port avertir ses compères de ce miracle sans précédent. Sa joie était telle qu’il roula un patin à sa dinde, Salamandris, qui dormait, attachée au mur est de la bâtisse. Celle-ci n’eut guerre l’air d’apprécier et lui cracha au visage un mélange d’herbe et de sable prémâché. Qu’importe, il rentra en trombe dans la Sale du Conseil en beuglant : Mes Amis, Poulpe nous a parlé, Poulpe nous a montré la voie à suivre ! Gloire à Poulpe !
Sleepy avala ses plumes de travers, la dinde de Zegawix tenta de s’échapper en trainant son cavalier qui était attaché à sa selle d’une seule jambe, Tegan disparu définitivement dans le fond de son tonneau, Tarkovski tira une flèche ralentissante au plafond qui détacha le lustre qui alla s’écraser sur la tête de Sleepy qui poussa un long hurlement. Apparemment, le Conseil avait l’air de partager l’enthousiasme de son Meneur !

Le 25 Junidor 639 11h00


Après avoir rappelé Defeka et Filou par l’intermédiaire de pious messagers, Mael’ leur présenta sa découverte ainsi que son envie pressante de se mettre en quête du Sac Régraal, un artefact délivré par Poulpe lui-même et dans lequel se retrouveraient la lingerie de sa maitresse, Lady Kom’hendeuman, sur laquelle figureraient les Consignes Sacrées pour l’enrôlement de nouveaux disciples à sa Divinité. La carte dessinée sur le papier repêché par Carioca serait donc le plan qui mènerait à cet objet Saint. Après une pinaille infructueuse portant sur une histoire de Buisson Ardent (qui rappela curieusement le nom d’un Nain illustre) et de Vache en Or (qui était préférée par certains à la Vache Kiri), le Conseil finit par se mettre d’accord sur l’utilité de partir à la recherche du dit Artefact. De plus, ils se rappelèrent qu’il allait être midi et que débattre le ventre vide (en faisant abstraction de la gnôle stagnante dans leur estomac et autres intestins) était également une atteinte à Poulpe.


Le 25 Junidor 639 15h00,


Après un repas et une sieste « bien » mérités, le Conseil se mit d’accord pour diviser les recherches en plusieurs groupes afin de trouver au plus vite le fruit de leur convoitise. Ils décidèrent ainsi de se séparer en 7 groupes afin d’augmenter leur chance de réussite ! En effet, la carte était difficile à déchiffrer, et sept lieux s’avéraient être potentiellement la cache du Trésor de Poulpe. Les groupes suivants partirent donc aux…endroits suivants :


- Tarkovski et Bharbyturik allèrent rendre visite au Wogew l’hewmite qui se cachait dans le domaine des sangliers des Plaines
- Sleepy et Mad-Hatter partirent visiter Issé Heau sur l’Ile de Moon
- Zegawix et Peninsule allèrent fouiller la Caverne Magique où avaient lieu parfois d’étrange réunion d’une secte…
- Tegan et Brocoli prirent la direction de l’Ile Secrète de Pandala où poussait parfois un Orme…
- Defeka et Treize-Hors se mirent en quête de la Bibliothèque d’Otto Mustan, cachée au fin fond de la Milice de Brakmar
- Filou et Fouli décidèrent d’aller fouiller la Prison d’Amakna, abandonnée depuis plusieurs années
- Maelstörm et Cirrhus pour finir mirent le cap sur la Tour de Rushu au centre de Gilsoul.



Dernière édition par Maelstörm le Jeu 20 Aoû - 8:17, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maelstörm
Prêtre de Poulpe
Prêtre de Poulpe
avatar

Nombre de messages : 2243
Age : 38
Localisation : Ce plat pays qui est le mien
Emploi/loisirs : Chercher un monde meilleur
Humeur : Harder Better Faster Stronger

MessageSujet: Re: Réouverture des recrutements   Mar 18 Aoû - 8:05

Chapitre 2 : C'est pas sorcier

La quête qui venait de lui être confié excitait Tarkovski au plus haut point. Par contre, il était très dubitatif quant à la motivation du coéquipier qui lui avait été attribué… Bharbyturik avait, comme d’habitude, brillé par son absence à la réunion capitale. Il semblait ne pas attacher tant d’importance à la recherche de la relique mystique de Poulpe…



Après avoir fouillé la maison de fond en comble, Tarkovski, bouillant de rage, se résolu à partir seul. « Tant pis pour le vieux glandeur, la gloire sera à moi tout seul ! » C’est en sortant que ses yeux tombèrent sur le spectacle déplorable de l’Enutrof avachi dans un buisson, ayant manifestement abusé des diverses médications dont son sac était plein en permanence…



« Grmfblgaga » fut la seule réponse que Tarkovski obtint. Appliquant la devise chère aux Brigandins (« Aux grands sots , les grands remèdes »), il saisi Bharbyturik par les pieds et le jeta dans la rivière Kwaï. Pendant un instant, Tarkovski regretta son geste, voyant que le vieillard ne réapparaissait pas immédiatement à la surface… Heureusement, l’eau fraîche fit bientôt son office et, soufflant et gémissant, le très mouillé Bharbyturik se tint devant le Crâ dissimulant son fou rire. « Mais t’es fou ?! J’aurais pu mourir ! Qu’est ce qui t’as pris ? T’as les collants qui te démangent ? ». Ignorant la pique sur les traditions vestimentaire de son clan, Tarkovski résuma en quelques mots leur mission. La réaction fut à la hauteur des espérances de Tarkovski : « Ouais nan mais euh c’est loin quoi, les plaines de Cania ! Et puis tu sais ou il est cet ermite ? On va pas s’amuser à tourner en rond et à taper la discute à des Kanigrous rien que pour la chance minuscule de trouver un bidule sacré Poulpesque quoi… » Frappé par tant d’impiété, Tarkovski entreprit de corriger l’Enutrof à coup de Flèches Chercheuses judicieusement placées.



« Mais arrêteuuuuh ça fait mal ! Bon ok on y va, à la recherche de l’ermite perdu ou chaipakoi là… » Heureux d’avoir enfin réussi à motiver l’incarnation de la paresse, Tarkovski demanda gracieusement à son compagnon de lui prêter une potion de rappel ou quelques kamas pour le péage du zaap, étant donné son état (habituel) d’extrême nécessité. « Hahaha t’as cru quoi ? Tu fais des trous dans l’arrière train de mon joli short et en plus faut que je raque ? On se retrouve là bas, ouais ! » fut la réponse qu'il reçut.





« La peste soit de l’avarice et des avaricieux ! »
fulmina Tarkovski. Mais bien vite, il en pris son parti, enfourcha sa dinde et entrepris le long voyage vers Wogew… Non sans moult grommelage et plan de vengeances atroces et douloureuses.



Après avoir cherché Bharbyturik pendant une grande partie de la journée, il le débusqua enfin, planqué dans la forêt de Cania...



C’est alors que dans sa tentative de fuite, le lâche Enutrof tomba dans une crevasse soigneusement dissimulé par une masse de rocher…



N’écoutant que son courage (et son désir de botter le tain de son compagnon), le Crâ descendit soigneusement dans les profondeurs de la grotte… Pour découvrir une scène pour le moins étonnante ! Dans un décor digne des tunnels de l'île des Wabbits, Bharbyturik avait une discussion animée avec un vénérable vieillard...



« Ah ben t’en as mit du temps ! » lança Bharbyturik. « J’ai trouvé l’ermite, c’est le vieux, là ». Wogew, car contre toute attente, c’était effectivement lui, répliqua « Un peu de respect, espèce de nain à poil dru ! » Nullement démonté, Bharb répondit du tac au tac « Tu fais un peu trop le fier pour un mec qui a jamais entendu du grand Poulpe ! » Tarkovski, complètement déboussolé, ne réussit qu’à articuler « Que… mais… hein ? ». La voix railleuse, l’Enutrof s’écria « Bah ouais, il sert à rien Wogew truc! Tout ce qu’il a à offrir c’est des wabbits domestiques! Et encore, seulement si on va pomper le sang d’un bidule dégénéré sur l’île des Wabbits ! L’arnaque ! » Se gonflant d’indignation, Wogew tempêta « C’est un travail important pour la science, bande d’inculte ! Déguerpissez immédiatement ou… » « Ou quoi ? », l’interrompit l’insolent barbu, « Tu nous fais mourir d’ennui en nous racontant tes pseudo travaux scientifique ? Viens Tark, on se casse ! » Complètement médusé, Tarkovski ne réagit même pas lorsque Bharbyturik lui chuchota en passant « T’inquiètes j’ai bien tapé son stock de médocs pendant qu’il s’énervait tout seul, on va s’en payer une tranche pour se remettre ! ». Articulant de bafouillantes excuses, Tarkovski suivit son compagnon, non sans trébucher plusieurs fois sur le sol inégal de la caverne. Sans surprise, en regagnant l’air libre, il découvrit que Bharbyturik avait encore disparu… Légèrement catastrophé, il s’assit et retourna cette question dans tous les sens :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maelstörm
Prêtre de Poulpe
Prêtre de Poulpe
avatar

Nombre de messages : 2243
Age : 38
Localisation : Ce plat pays qui est le mien
Emploi/loisirs : Chercher un monde meilleur
Humeur : Harder Better Faster Stronger

MessageSujet: Re: Réouverture des recrutements   Mar 18 Aoû - 8:23

Chapitre 3: The Moonwalkers

-Bon, l'île de Moon, j'vais pouvoir bronzer un peu, faut juste que je trouve Maddy ... qui doit surement tout péter sur
Moon en fait.

Après une potion de rappel et un zaap surtaxé, Sleepy arriva sur les plages ensoleillées de Moon. Elle se mit de ce pas
à la recherche de sa dulcinée.
Par chance, Mad Hatter était toujours sur le même coin de plage et ne fut pas bien difficile à trouver, d'autant plus
qu'elle était assez facile à repérer: il n'y avait qu'à se laisser guider par les petits hurlements provenant de la faune
locale décimée par la plus séduisante des ... buissons.
Une fois le combat terminé, elle retrouva son allure de Sadidette, avec ses formes extrêmement généreuses et son sourire ravageur.

-Coucou ! On a une mission du grand chef, faut trouver une relique envoyée par Poulpe pour nous aider dans notre ... euh ... bah
je sais plus pourquoi, mais faut la trouver.
-Ok, mettons nous en route dans ce cas ! On va par où ?
-Faut trouver un dénommé Issé heaux, mais je ne sais absolument pas où il est, va falloir chercher.

Notre petit couple se mit en marche pour collecter des informations auprès des autochtones du coin quand tout à coup, le drame ...

-HAAAAAAAAAAAAAAAAAN, cria la sadidette devenue hystérique, UN SUPER GROUPE DE KOKOKO !!! J'PEUX LE FAIRE DIT DIT DIT JE PEUX ? JE PEUX ? JE PEUX ?
-Oui tu p...

A peine ces mots prononcés, le groupe était déjà engagé par sa ravissante compagne. Pendant ce temps, Sleepy décida d'aller voir le petit bonhomme assis derrière sa planche de bois, priant pour que ce soit leur homme.

-Ola petite tête blonde, serais-tu Issé Heaux ?
-Qu'est c'tu m'veux toi ? J'suis l'légendaire Kib Roche, futur pirate !
-Saurais tu où se trouves un certains Issé Heaux ?
-Connais pô, mais t'pourrais m'aider à...
-Ca m'intéresse pas, au revoir.

Je me dirige donc vers Maddy pour ...

-EH GROGNASSE ! On t'as jamais appris qu'il fallait aider les ... et attend ! Tu fais quoi là ? Non non noooooooooooooooooooon !!!

Donc, après un jeté de nain olympique, elle retourna auprès de Maddy qui finissait son énième groupe de kokoko.

-Je sais pas ce qu'ils ont aujourd'hui, mais ils sont tous plus beaux les uns que les autres ! Dit elle, les yeux pétillants.
-Je vois bien, mais faut quand même qu'on avance un peu.
-D'accord !

Les deux jeunes filles reprirent donc leur route le long des superbes plages de Moon, en prenant soin d'éviter l'agent touristique du coin voulant leur vendre une soi-disant crème qui fait rajeunir et empêche l'apparition des rides... comme si des gens pouvaient y croire, et allèrent rendre visite au Moon qui règne en maitre sur cette île et qui pourrait surement leur apprendre où se trouve ce Issé Heaux, voir même leur dire directement où se trouve le Sac Régraal. Tout allait très bien, jusqu'au moment où ...

-HAAAAAAAAAAAAAAAN, DES SUPER GROUPES !!! DIT JE PEUX LES FAIRE ? S IL TE PLAIT !!!

Vite, il fallait à Sleepy une idée pour éviter le massacre ! Ni une ni deux, elle sortit un vieux Korko Kousto en l'enfila sur Maddy, prétextant une surprise. C'est alors en tout hâte qu'elle négocia avec les Kokoko pour qu'ils partent vite se cacher. C'est d'ailleurs ainsi qu'elle comprît comment un groupe de Kokoko pouvait avoir de l'argent sur lui...

-Ah bah je sais pas où je l'ai mise. Elle a du rester à la maison de guilde, je te la donnerai à notre retour.
-Ouai ! Super ! Par contre si tu pouvais m'enlever cette horreur ...

Aussitôt dit, aussitôt fait. Heureusement, elle ne remarqua pas l'absence de groupe de monstre pendant le trajet, sans doute trop occupée à imaginer quelle surprise Sleepy pouvait bien lui réserver. Après quelques minutes de marche, elles arrivèrent devant un autre autochtone beaucoup moins présentable que le premier et apparemment ravi de les rencontrer puisqu'il sauta littéralement sur Maddy. C'est donc naturellement qu'il perdit un morceau d'oreille et prit une énorme baffe.

-Excusez moi, mais je suis tellement content de voir de nouveaux visages sur cette île déserte que je n'ai pu retenir ma joie. je me prénomme Gropinson Cruaulé.
-Ce n'est pas grave, dit Sleepy agitant ses Dagues Lassay d'où pendait encore le lobe d'une oreille fraichement découpée, nous cherchons une personne du nom de Issé Heaux, saurais-tu où il se cache ?
-Ce petit ivrogne ? Bien sur que je sais ! Il est sur le chemin des étoiles, bien caché au fond de son labyrinthe en train de siroté un de ses tonneaux de Rhum.
-Parfait ! Pourriez vous nous dire où il se trouve dans ce cas ?
-Non.
Sleepy lécha ses dagues et lança un regard noir en direction du vieux personnage, qui ne répondit rien.
-S'il vous plait... Dit Mad d'une voix langoureuse.
-Bon d'accord !! Donnez moi votre carte ! s'empressa de dire Gropinson qui devint aussi rouge que le visage de Tegan. Il est là, mais ne vous perdez pas, surtout vous mademoiselle.
-Madame. Rajouta Sleepy d'un ton ferme.

Après être retourné à leur point de départ où se trouvait le dit chemin, le petit couple décida de s'engouffrer dans ce labyrinthe fait de sable et d'eau.

-Bon, ça a pas l'air bien compliqué, surtout on se sépare pas, et on va toujours à droite.
Quelques dédales plus loin ...
-Et là ? Y a pas de droite.
-Je vois bien et ... merde, qu'est ce que je fous de l'autre côté ... bon, bah Freestyle, le premier arrivé gagne une bouteille de rhum.

Après une heure où Sleepy n'avait rien fait d'autre que tourner en rond, elle arriva enfin devant Issé Heaux, où l'attendait déjà Maddy, une bouteille de Rhum à la main.

-Héhé, j'ai gagné ! Et en plus j'ai trouvé Issé Heaux !
-Bravo ! Moi j'ai tourné en rond pendant dix plombes alors qu'il fallait juste aller tout droit... Bon, Issé Heaux, petit lascar ! Aurais-tu eu vent de l'apparition d'une certaine relique envoyée par le grand Poulpe sur cet îlot de malheur ?
-Nop, la seul relique que j'ai croisé jusqu'à présent, c'est le tonneau de Rhum qui est sous mes fesses, ainsi que tous les autres planqués un peu partout sous le sable.
-Je vais me pendre ... pour la peine, j'embarque un de tes tonneaux, ça t'apprendra à servir à rien.
-Si je sers ! J'ai dressé des singes de combats moi ! Tu vas voir, Nomoon à l'attaque !

C'est alors qu'Issé Heaux projeta une réplique miniature du Moon qui ne trouva rien de mieux pour témoigner de son état d'agressivité que de toucher l'entre jambe de Sleepy et de s'évanouir.

-Ah, je crois que ce soir c'est la pleine lune, le loup est de sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maelstörm
Prêtre de Poulpe
Prêtre de Poulpe
avatar

Nombre de messages : 2243
Age : 38
Localisation : Ce plat pays qui est le mien
Emploi/loisirs : Chercher un monde meilleur
Humeur : Harder Better Faster Stronger

MessageSujet: Re: Réouverture des recrutements   Mar 18 Aoû - 8:29

Chapitre 4: La révélation des Lichens

Apres la réunion, Zegawix parti en direction de sa maison, non loin du palais Clandestineux.
Il réveilla Peninsule pour une mission très particulière : Retrouver Les commandements de notre Grande divinité.


Selon Mael', il faut chercher du coté de la montagne des craqueleurs, tu sais? la grotte cachée derrière un arbre et un rocher..on pourra pas utiliser les Dindoflairs...
Boah, pas si grave que ca !, répondit Péninsule.

Le couple utilisa le zaap pour atterrir au village d'amakna, d'ici, ils se dirigèrent vers les imposantes montagnes de craqueleurs.

Hey, le panda ! Otomai n'a toujours pas reussit à fabriquer de la bière qui ne donne pas la gueule de bois?, lanca Zegawix à l'assistant d'otomai.


Quelques minutes apres, ils arriverent devant la grotte.
Il parait qu'il y a une secte étrange et inconnue qui fait des réunions dans cette grotte. Tu crois à cette rumeur?
Nous allons voir, au pire je peux soigner et toi tu peux.... tout détruire...

Après être entré dans la grotte, ils réfléchirent à une technique pour rechercher dans tous les chemins différents.

Toi tu vas à droite, et moi à gauche, puis on improvise en essayant de ne pas se perdre.

D'accord!

A peine eut-elle terminée de prononcer sa phrase que Peninsule attaqua un sprint dans la petite grotte en rigolant comme une fille de 12 ans.

Ca va pas être de tout repos.., pensa Zegawix.

Une trentaine de minutes apres des recherches infructueuses, Zegawix et Peninsule se retrouvèrent sur un carrefour du labyrinthe.

Alors de ton coté, il y a eu quelque chose?
Du mien, rien

Pareil, rien du tout, j'ai même l'impression de tourner en rond...
Moi aussi j'avais cette impression.. qu'est ce qu'on pourrait faire pour se retrouver?
En détruisant les murs peut-etre? Au moins il n'y aura plus de chemins
Et on sera mort écrasé par les pierres aussi...
Bah heu.... je sais pas moi...
On pourrait déposer un objet dans chaque salle qu'on traverse, comme ca on saura quel chemin prendre si on tourne en rond !
Excellente idée!

Zegawix et Peninsule recommencèrent à traverser les salles de cette grotte en posant un objet par terre mais ils se retrouvèrent toujours au meme endroit. Une des deux sortie menait à la sortie tandis que l'autre n'a pas encore été exploré.
Les deux compagnons empruntèrent ce couloir, qui était plus long que d'habitude. Ils commençaient à descendre de plus en plus et le couloir s'agrandissait jusqu'à laisser place à une grande salle remplie à moitié de mousse.


Etrange endroit ici...bon il faut rechercher ce document mais pourquoi serait-il au fond d'une grotte comme ca??
Ne nous posons pas de question et cherchons !
Je peux faire des épées celeste pour enlever toute cette mousse?

Oui vas-y, si on abime le document, je le reconstiturais avec un mot de reconstitution.

Peninsule enchaina les épées célestes, qui manquèrent de faire écrouler la grotte mais sa force de frappe n'était pas suffisante pour faire un tel exploit. Lorsque les attaques de peninsule touchaient la mousse, des petits couinements se faisaient entendre.
C'est toi qui fait ce bruit en attaquant?
Quel bruit? Je fais rien moi...
Alors c'est quoi?? Quand tu attaque cette mousse, j'entends des petits cris.

HIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ZEGAAAAAAAAAA HIIIIIIIIIIIII

Peninsule s'arreta net de lancer des épées célestes et alla se cacher derrière zegawix

Qu'y a t'il??
J'ai vu des yeux dans la mousse !!! Et la mousse bouge !!!

en effet, apres que Peninsule les ait découverts, quatres bestioles composée de lichen se détachèrent de la paroi.
Heu..vous etes ceux de la secte inconnue?
SApno CRissstktkoo Ift NEftuniastok RFgorgonala
Ils ont pas l'air de parler notre langue mais ils n'ont pas l'air agressif.
Il faut essayer de leur demander si il savent si il y a les commandements de Poulpe ici..

Bonjour, étranges personnes ! Nous somme ici en paix et nous cherchons des renseignements !
OStooo Apfll BUdidoda ZArtok Yft
Y a t'il un document annoncant les commandements de Poulpe ici?
En même temps, Peninsule fit des gestes en essayant d'imiter un parchemin ou un livre... sans grandes réussites..

On va jamais réussir, parle leur tandis que moi je cherche dans la salle, si je trouve rien, on décampe.

Zegawix continua de demander aux mystérieux Lichens des renseignements mais sans succès tandis que Peninsule scrutait la pièce.
Cinq minutes après :


Je n'ai rien trouvé.. partons vite d'ici, j'ai la chair de poule.
D'accord, au revoir mystérieux lichens !

Peninsule et Zegawix saluèrent les bestioles et partirent en courant. Ils entendaient les lichens crier en coeur :

NEfhisto RFonosso IOkistala Plliplslplo FEdahgda Uurkk

Les deux aventuriers montèrent à dos de leurs dragodinde et chevaucherent en direction du QG du port

Mael va nous faire la fête...
Il comprendra ! Allons vite nous reposer, ça m'a épuisé !

Ils retournèrent dans leur petite maison non loin du centre du Clan Destin, en gardant de droles de souvenir concernant cette grotte et aussi pour préparer le compte-rendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maelstörm
Prêtre de Poulpe
Prêtre de Poulpe
avatar

Nombre de messages : 2243
Age : 38
Localisation : Ce plat pays qui est le mien
Emploi/loisirs : Chercher un monde meilleur
Humeur : Harder Better Faster Stronger

MessageSujet: Re: Réouverture des recrutements   Mar 18 Aoû - 8:33

Chapitre 5: La vérité se trouve au fond de la chope

Le 25 Junidor 639 Heure inconnue, problablement en début de soirée.

Tegan et Brocoli devaient donc partir pour l'île de pandala à la recherche du Sac Régraal.
Il décidèrent de passer par la maison de Teg' au port de Madestram, non loin de la maison du clan, pour alléger un peu leurs affaires.

Brocoli s'approcha de Tegan qui s'était assoupi sur une chaise "Teg .." Le xélor ne montra aucune réaction "Teg !!" Cette fois le xélor se réveilla dans un sursaut "oui ! quoi ?!!" il posa ses yeux sur Brocoli qui avait reculé de deux pas "Ah c'est toi .." Tegan se leva et brandit son marteau "En avant marche !! allons trouver ce Sac Régraal !!!" Brocoli avait déjà fait son sac et était en train de sortir de la maison "toujours aussi théâtrale .." Tegan s'aperçut alors de son ridicule et sorti à son tour de la maison.

Après avoir utilisé un zaap et fait un peu de marche, Teg' et Brocoli était enfin arrivé au beau milieu de l'île de pandala.
Brocoli demanda alors "Par où on commence ? cette île est énorme !" Il réfléchit un instant puis ajouta "on devrait commencer par la bibliothèque !!"
Tegan refusa de la tête et décida "On commence par l'endroit le plus évident andouille !!" Il prit Brocoli par les épaules et le regarda droit dans les yeux "La taverne !!" Puis il avança l'air très enthousiaste, Brocoli suivant ses pas *j'aurais du m'en douter ...*

Ils arrivèrent devant la taverne après être passés par la banque et la place marchande.
Brocoli avait l'air énervé "Je t'avais pourtant dis de demander aux habitants pour savoir où est la taverne !! mais nooon monsieur ne veut rien savoir comme toujours !!"
Tegan s'arrêta net et se retourna vers l'eniripsa qui s'arrêta de parler "Ecoute moi bien la mouche !! Si tu veux pas que je t'abandonne en pleine forêt tu la fermes !"
Brocoli lui répondis alors sur le ton du défi "Tu n'as pas pris de sac, aucune potion et c'est moi qui porte les kamas ... tu m'expliques comment tu vas partir de cette île, tu t'aideras de ton sens de l'orientation peut-être ??"
Tegan regarda alors en l'air puis ajouta sur un ton beaucoup plus calme "Ok ok on aurait du demander ... mais au moins on sait que ce truc n'est ni à la bibliothèque ni à la place marchande ... maintenant allons boire.. glaner des infos dans cette taverne !" Il se retourna et entra dans la taverne.
Brocoli n'avait pas bougé et se contentait de sourire *aah je lui ai fermé son bec!* lorsqu'il réalisa que Teg' était déjà entré il se mit à se précipiter à l'intérieur "hééé attend moi !!!".

Une fois installés, le tavernier, Boyrun Pticou, vint pour prendre les commandes.
"Bonsoir messieurs ! qu'est ce que ce sera pour vous ?"
Tegan se montra encore une fois très raisonnable "Sert moi quelque chose qui me donnerait envie de revenir ici souvent tavernier !!" Il jetta un regard à Brocoli qui regardait ses genoux ".. et pour lui un verre d'eau, de lailait, ou de quoique ce soit pour enfant ... mais pas des enfants pandawa hein !!"
Le tavernier s'en alla vers son comptoir un sourire aux lèvres et Teg' ajouta en direction de Brocoli "Tu me fais honte bordel ..." Brocoli ne releva pas et se contenta de poser son sac à côté de lui.

Après quelques instants le tavernier apporta les boissons, posées sur un bouclier qui faisait office de plateau. Il posa une fiole de Pandaburg devant Tegan et un verre d'eau devant Brocoli.
Tegan vint heurter légèrement la verre de Brocoli avec sa fiole et bu une gorgée "Aaaah !! Ca me change des bières douteuses servies à Brak' !!" Il regarda Brocoli et ajouta sur un ton sarcastique "et toi ton verre d'eau ? ca va pas trop fort ??" Brocoli bu une gorgée et répondit sur le même ton "non il est parfait ..".
Le xélor se tourna vers le tavernier et vint droit au but "Dis moi tavernier, n'as tu pas entendu parler d'une relique qui serait entrée sur votre île récemment"
Le tavernier fit mine de réfléchir puis déclara simplement "Tous les objets étrangers, comme les reliques ou autres objets magiques, qui doivent être rapportés sur l'île sont contrôlés à l'entrée, au bout du pont, par le garde Chopynwa, c'est tout ce que j'en sais, après tout je ne suis qu'un tavernier .." Sur ces mots il parti servir d'autre clients laissant Tegan et Brocoli seuls à leur table.

Après quelques consommations et sous l'insistance de Brocoli, Tegan se résigna à utiliser les kamas restant pour passer la nuit sur place plutôt que d'acheter encore à boire "Tavernier !! une chambre pour mon ami et moi !!" Boyrun Pticou dévisagea l'énergumène et répondit "il n'y a pas de chambre ici .. mais allez voir Nakunne légèrement au sud, elle saura vous accueillir" Brocoli le remercia et guida Tegan vers la sortie.

Exaspéré des abus incessants de Teg', Brocoli se contenta de l'épauler, il se dirigèrent vers une maison non loin de la taverne en espérant que ce soit la bonne.
Brocoli poussa timidement la porte et passa la tête à l'intérieur pour voir s'il y avait quelqu'un, Tegan qui se tenait derrière lui tomba en avant et ils se retrouvèrent tous les deux à l'intérieur. Une iop s'avança vers la porte attiré par le bruit certainement. Brocoli s'extirpa de sous son compère et se fondit en milles excuses devant la Iop "Bonsoir !euh ! désolé .. bruit . pardon euh .." Celle-ci eu un rictus et ordonna au petit Eniripsa de se calmer "Je suis Nakunne, vous cherchez un endroit pour dormir ?" Brocoli rougit et répondit à voix basse "oui c'est ça .." un léger silence s'installa et la iop prit les devants "bien, ramasse ton ami et suis moi, il doit rester un lit de libre .." Brocoli s'éxécuta et suivit la iop qui les conduisit à un lit ou Brocoli laissa tombé Teg'.

Le lendemain matin peu après le levé du soleil, Tegan et Brocoli se réveillèrent presque au même moment. Pendant que Teg' essayait de retrouver les souvenirs de la veille, Brocoli vérifiait qu'ils n'oubliaient rien sur place. Après avoir remercié Nakunne, les deux amis se dirigèrent vers le sud ouest de l'île pour y trouver Chopynwa.

Presque arrivés, ils décidèrent cependant de faire une pause alors que le soleil pointait à son zénith. Tegan opta pour une bière de bwork qu'il avala en quelques gorgées. Brocoli ne trouva qu'une fiole bleutée, d'habitude peu courageux, la soif de l'Eniripsa le poussa à porter le breuvage à ses lèvres, Tegan ne vit que trop tard que Brocoli avait décidé de boire une potion de rappel et il n'eu pas le temps de l'arrêter. Brocoli avait disparu et Tegan ne pu réprimer un fou rire en imaginant la tête que devait faire l'eniripsa à ce moment, quelque part en Amakna.

Tegan ramassa le sac laissé derrière Brocoli et continua la route vers le pont. Il ne mit pas très longtemps à y arriver et ne vit qu'une personne portant un casque et un bouclier.
Tegan s'approcha et salua le panda qui se présenta comme étant Chopynwa. Tegan le questionna alors sur les objets magiques et plus précisement sur une relique, le Sac Régraal ...
Chopynwa "Jamais entendu parlé, ca fait un moment d'ailleurs qu'aucune relique n'a été signalé ici .."
Tegan impatient "T'es sûr de la fiabilité du contrôle des objets ??"
Chopynwa changea subitement d'attitude, il posa la main sur son épée "mets tu en doute mon travail ?!"
Tegan continua sur sa lancée "Bah tu es seul au bout de ton pont là, c'est normal si un objet t'échappe ... personne ne t'en voudrait .."
A ces mots le garde sorti son épée et se mit en posture de combat "C'en est trop dit cette fois, prépare toi à te battre étranger !!"
Tegan ne se sentait pas de combattre, il se téléporta sur le pont, fit un signe de la main au garde et s'enfuit en courant..

Il rejoignit Astrub à pied et emprunta le zaap pour se rendre à Madestram. Il arriva à la maison du clan en milieu d'après midi. En entrant il salua Filou et Fouli et s'installa à la table en se demandant ou pouvait être passé Brocoli ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maelstörm
Prêtre de Poulpe
Prêtre de Poulpe
avatar

Nombre de messages : 2243
Age : 38
Localisation : Ce plat pays qui est le mien
Emploi/loisirs : Chercher un monde meilleur
Humeur : Harder Better Faster Stronger

MessageSujet: Re: Réouverture des recrutements   Mar 18 Aoû - 8:37

Chapitre 6: Brakmar, Capitale de Littérature

Le 25 Junidor 639 19h00

Le festin fut long et bien arrosé, et nos deux vieux compères ne levèrent le camp pour accomplir leur mission que tard dans la journée.
Un peu imbibés, ils mirent le temps à retrouver leurs dragodindes respectives, et après les avoir enfourchées, ils prirent le chemin de Brakmar la Grande.

Treize-Hors : "Par où allons-nous passer? Il faudrait que je chasse un peu, Crucifix m'a encore passé une commande de dernière minute pour son Leopardo affamé..."
Defeka : "Ah celui là, il ne changera donc jamais toujours au dernier moment, il croit donc que nous n'avons que ça à faire?"
T-H : "Allez un petit détour, le Dieu Poulpe ne sera pas offenser que l'on se déroute un peu pour un de ses Disciples! Nous irons au plus rapide, j'égorgerais deux, trois poulets chez les Ingalls la nuit venu... Ca sera vite fait!"

C'est ainsi que chemin faisant, ils arrivèrent au Tofulailler.



T-H : "C'est bon ma besace est pleine, Oh regarde là, un Bat-Tofu qui traine, s'il te plait dis ouiiiiii, je vais me faire plein de Kamasssssssss!!!!"



Sans attendre de réponse, le carnage commença... et se finit presque aussitôt dans la foulée.

Def. : "Tu es content avec ton obsession pour l'argent nous voilà bien en retard sur l'horaire prévu! Nous serons obligés de camper dans la Lande Sidimote..."
Treize-Hors grommela de manière à peine audible : " Grmlgrml, OBSESSION, Grmlgrml HORAIRE..."
T-.H : "On croirait entendre Tegan avec ses aiguilles qui trottent partout, à croire que le temps est votre OBSESSION, à vous les jeunots...", lança-t-il du haut de ses 195 ans.

La nuit était tombé plus rapidement qu'ils ne l'avaient estimé, et un épais brouillard ne leur facilitait pas la tâche. Ils stoppèrent les Dragodindes et établirent un campement pour la nuit.

Def. : "Profitons de tes talents de chasseur, et festoyons, nous rejoindrons Brakmar demain aux aurores!!!"
T-H : "Pffff encore ca de moins que je pourrais vendre, comment vais-je pouvoir vivre si vous me taxer mon gagne pain en permanence???"

Defeka connaissait bien son compagnon d'arme, râleur mais pas mauvais bougre... Il ne releva même pas ses remarques et d'un Attaque Naturelle, il alluma le foyer de leur feu de camp : "A table! Hihihihi..."



Une fois repus, nos deux guerriers, s'allongèrent auprès de leurs montures pour passer dans les meilleures conditions la nuit qui pouvait être glaciale en ces contrées reculées des Landes.
Ils venaient à peine de s'endormir que des hurlements les tirèrent de leurs sommeils. En surtout Defeka, car Treize-Hors avec ses ronflements dignes d'un kanigrou enrhumé ne sourcilla pas d'un poil.

Def. : Réveille-toi, nous avons de la compagnie... Il est donc impossible de se reposer dans ce f... monde!"

Un combat en entrainant un autre, la nuit passa, et nos deux intrépides n'eurent d'autre choix que de reprendre leur route le petit matin venu.

T-H : "Me réveiller pour ça, non mais je te jure. Tu ne pouvais pas t'en occuper!!! Et je le récupère quand moi mon sommeil?"

Les yeux vitreux et rougeâtres, Defeka lui répondit :
"Parce que tu crois que j'ai fait cela de bon cœur?"

Les murailles de Brakmar pointaient à l'horizon, ils se présentèrent devant le pont-levis où un garde de la milice les alpaga :
"Qui ose tenter de pénétrer dans Brakmar la Grande ?”



Beaucoup trop de raids Bontariens, ayant mené à une invasion de la cité, étaient passé par cette entrée "Oh combien" mal gardée.

T-H : "Pas le temps de rigoler avec toi, retourne te coucher !”
Milicien : "Mais..."



Il n'eut pas le temps de finir sa phrase et de dégainer son épée que Treize-Hors lui balança une Pelle Massacrante en travers de la tronche.

T-H : "Pas de temps à perdre en contrôle d'identité comme si on avait des gueules de "Poulets" ca se saurait!!!"

Ils traversèrent Brakmar aux pas de courses avec la milice à leur trousse, le bruit de l'attaque de Treize-Hors n'étant pas passé inaperçu... Arrivé à la milice, Oto Mustan leva le doute de ses miliciens sur l'identité des deux "Intrus"
Mais pour la gêne occasionnée il força les Clandestins à peler une centaine de pomme de terre pour le festin qu'il préparait pour les nouvelles recrues prometteuses.



Def. : "Toi et ton impatience, voilà où nous en sommes... PELER DES PATATES!!! Grrrr..."
T.H : "Puisque tu à l'air de bien t'amuser, je te laisse à l'épluchage... Je m'en vais remplir notre mission et essayer de trouver l’Artefact !”
Def. : "Hors de question que je fasse tes corvées..."

Ils prirent la clef des champs, sachant qu'un jour ou l'autre il faudrait affronter les foudres d'Oto pour cette fuite, mais qu'importe, Poulpe prime sur la milice et ses ordres...
Des caves au geôles, pas le moindre Sac Régrall... De la lingerie certes, mais il fallait aimé le style Bworkette... Beurk! Décidément rien ne leur serait épargné, mais ils se résignèrent.



Rien n'avait été caché ici par le Dieu Poulpe. Quand un éclair traversa Treize-Hors, tel sa pelle du jugement :

"Et si nous avions mal compris, notre chef l'assoiffé de sang, ou mal décrypté la carte. L'artefact est peut-être dans la tour de Brakmar."
Def. : "C'est que tu pourrais avoir raison, fonçons!"
T-H à voix basse : "Hihihihi on lui ferait gober n'importe quoi, si je peux en profiter pour mettre la main sur des manuels d'Alchimie à la formule de la transformation de tout objet en Or ma fortune est faite!!! Mouahahaha..."
Def. : "Qu'est-ce que tu marmonnes, Le Margoulin???"
T-H : "Erff, hum, non rien !”

Après avoir arpenté les rues de la Cité à pas feutrés pour ne pas attirer l'attention, la Tour de Brakmar se dressait devant eux.

T-H : "Mince je me souvenais plus que c'était aussi grand"

Ils entrèrent précipitamment pendant la relève de la garde, et fouinèrent dans tous les recoins de la tour.



Def. : "Rien ici !”
T-H : "Non plus !" et à lui même : "Pfff même pas un bouquin digne d'intérêt, je vais quand même en prendre un ou deux, ca devrait pouvoir se revendre aux marchés Noirs des Egouts !”

Des bruits de pas se firent entendre, de plus en plus fort... Mince leur intrusion était démasquée. Ils sortirent tout deux une fiole, d’une couleur orange et verdâtre à la fois, de leur ceinture...

T-H : "J'espère que cet écervelé de Iop ne se sera pas trompé dans la formule de ses potions!!!"
Def. : "Oui la dernière fois que j'en ai prise une pour rentrer au port, je me suis retrouver chez les "Poulets", résultat direction la prison... Je lui revaudrais ça tiens!!!"

Ils aperçurent les bottes des gardes au travers des jours de l'escalier, et sans hésiter une seconde de plus, ils burent la potion cul-sec. Schpoufffffffff, ils disparurent dans un léger nuage de fumée à l'odeur parfumée.

Les gardes firent alors irruption, "Je vous l'avais dit qu'il n'y avait personne... Mais mon diable, que ça sent le Troll moisi ici !”

Nos deux compères se retrouvèrent bien heureusement (pour Crucifix) devant l'entrée de leur taverne du port, à savoir la maison de Guilde !

Def. : "Apparemment nous sommes les premiers... J'espère que les consignes de Poulpe nous serons rapporter rapidement !”

T-H : " Bon c'est pas le tout mais j'ai besoin de faire un somme, je monte dormir!!! Et réveille moi UNIQUEMENT si c'est important!!!"



Defeka sourit en regardant son compagnon s'éloigner, et ne perdit pas une minute pour prévenir sa douce Pucemouth par Tofu-Messenger Express qu'il resterait là jusqu'au retour des autres membres du conseil.
Il ne désirait pas finir brûler par Dragdoudounet, le seul familier de sa chère qui se faisait un plaisir de le martyriser quand il en avait l'occasion, pour peu qu'il ait l'aval d'une maitresse en colère.
A ce souvenir les fesses de Defeka se mirent à chauffer.

Def. : "Je ne serais bon à rien si je ne dors pas, allons donc rejoindre Treize-Hors, en attendant le retour de nos amis !”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maelstörm
Prêtre de Poulpe
Prêtre de Poulpe
avatar

Nombre de messages : 2243
Age : 38
Localisation : Ce plat pays qui est le mien
Emploi/loisirs : Chercher un monde meilleur
Humeur : Harder Better Faster Stronger

MessageSujet: Re: Réouverture des recrutements   Mar 18 Aoû - 8:40

Chapitre 7: Prison Break

Le 25 Junidor 639 16h00,

- La prison d'Amakna hein… Je ne suis pas fan des environnements clos comme celui-là, ça me rappelle de mauvais souvenirs…
- Ah c'est bon, tu vas pas nous faire tout un cirque pour une vieille prison désaffectée, on rentre, on fouille, on trouve le machin et on rentre pour vider quelques chopines !
- J'aime ton optimisme…



C'est ainsi que Filou et Fouli, se mirent en route vers la destination qui leur avait été assignée. Il ne leur fallut pas plus d'une heure pour arriver devant l'entrée du grand édifice, même en partant de la maison Brakmarienne de Filou, les Zaap étant un moyen de transport très pratique. Le plus long fut de parcourir le pont à moitié délabré tout en chassant les crabes agglutinés sur leur chemin.



- Il a de la chance d'être le meneur ce sacrieur de malheur, sinon, il aurait tâté de ma lame…
- Ou ptet bien aussi que tu te rappelles encore de la dérouillée qu'il t'a mis la dernière fois que tu l'as provoqué en duel. Très joli le vol plané à travers la porte de la maison de Guilde. Et heureusement qu'il a retenu son coup de pied hein... Fais pas ta mauvaise tête, jte l'ai dit, on fouille la bâtisse vite fait et on bouge. Faut pas le voir comme une prison, voit le comme… un immense arbre à chat ! et Fouli pouffa de rire en se dirigeant vers les grandes portes.

Après lui avoir jeté un regard à vous glacer le sang, Filou lui emboîta le pas, non sans une certaine appréhension. Une fois à l'intérieur, ils commencèrent à fouiller dans tous les coins, lorsque Fouli se retourna juste à temps pour voir son compagnon courir vers la sortie.

- Veux-tu bien revenir ici tout de suite au nom de Poulpe !



Filou s'arrêta net, et se retourna vers l'Enutrof.

- Il faut toujours que tu emploies les grands mots. On utilise pas le nom de Poulpe n'importe quand.
- Bah t'es gonflé toi, jtrouve qu'il est plutôt bien choisi le moment, jte rappelle qu'on est là en son nom hein. Reprends toi un peu, on trouvera pas d'Osamodas dresseur d'Ecaflip dans le coin, t'inquiètes.
- Ok, ok, j'ai été stupide, je vais me concentrer sur la mission.

C'est à ce moment là qu'un sacrieur un peu loufoque rentra dans la pièce en chantant une chanson étrange à propos de marteau et de patates...
Fouli l'alpaga :

- Dis-donc mon gars, tu saurais pas où on stocke les sacs dans le coin.



Mais celui-ci ne paru même pas le voir, et encore moins l'entendre, il continua sa chanson, et passa dans la pièce suivante. Les deux compères le suivirent, de pièce en pièce, jusqu'à arriver à l'ancienne chambre de torture.

- Pas très gai hein, tous ces squelettes d'anciens prisonniers, ils auraient au moins pu faire le ménage.
- Tu es sûr que ce sont d'anciens prisonniers ? J'ai l'impression qu'ils se rapprochent de nous là.

Une pelle vint s'écraser sur le plus proche, qui vola en éclat. Et un tas de chafer sortirent de l'ombre, le sabre à la main et l'oeil... sans yeux en fait.

- Bien vu, on est tombé sur un nid de chafers. On fait le ménage et on continue les recherches.
Une nuée de cartes géantes ravagèrent le sol et fauchèrent 3 chafers dont il ne resta plus que des tas d'os. Les chafers tombaient les uns après les autres, mais il en arrivait toujours plus, avec des lanciers et des fantassins qui commençaient à se mêler aux autres.

- Tu sais, je ne pense pas que Poulpe ait caché son Sac Régal ici. Poulpe a surement choisi un endroit plus classe, pas une prison désaffecté. Et ils nous envoient ces chafers pour nous le faire comprendre.
- Ça se tient. Chuis assez d'accord avec ton raisonnement. On va prendre un verre ?

Et nos deux compères prirent leurs jambes à leur cou, poursuivis par une cinquantaine de chafers en colère. Bien évidemment, ceux-ci ne dépassèrent pas la porte de l'ancienne prison, mais nos deux amis continuèrent à courir jusqu'à la maison du Clan à proximité.



- J'espère qu'on a bien interprété ce signe de Poulpe, sinon, j'en connais un qui ne va pas être particulièrement content...
- T'inquiètes, si personne d'autre ne trouve, au moins, on saura où chercher, et on sera plus nombreux. Jte sers une bière ?



Et c'est en sirotant une bière qu'ils attendirent le reste des conseillés, sans avoir même remarqué que Defeka et Treize-Hors étaient déjà rentrés.


Dernière édition par Maelstörm le Jeu 20 Aoû - 8:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maelstörm
Prêtre de Poulpe
Prêtre de Poulpe
avatar

Nombre de messages : 2243
Age : 38
Localisation : Ce plat pays qui est le mien
Emploi/loisirs : Chercher un monde meilleur
Humeur : Harder Better Faster Stronger

MessageSujet: Re: Réouverture des recrutements   Mar 18 Aoû - 8:48

Chapitre 8: Tout drouè, com'en 40!

Après les échecs consécutifs de ses Conseillers dans la quête du Sac Régraal, Maelstörm commençait à douter de la véracité de cette histoire. Sa foi allait-elle vaciller au point de remettre en cause jusqu’à l’existence de Poulpe lui-même ? Non, çàa ne se pouvait. Ils avaient suivi un chemin erroné, mais il savait qu’ils finiraient par trouver l’objet sacré, dans la douleur et le sang s’il le fallait. Et puis, ils leur restaient un endroit, et pas des moindres, à fouiller : la sinistre tour de Rushu dans le village dévasté de Gilsoul.


Tout en attendant Cirrhus (qui était en retard comme à l’accoutumée), Mael’ se demandait si la dévastation du village de Gilsoul pouvait être liée avec leur quête. Peut être Rushu voulait-il également disposer des faveurs de la Maîtresse de Poulpe dont il avait peut être même volé la lingerie sur laquelle Poulpe avait écrit, et que dans sa colère, Poulpe avait dévasté tout Gilsoul et transformé ses habitant en bworks avant de repartir sur le dos d’un Kralamour géant en chantant la Carioca… Non, en fait c’était peut être un peu tiré par les cheveux et il se résigna à jeter sa cigarette au chanvre au sol avant de délirer au point de penser à Vilain découvrant un Dofus Turquoise.


Cirrhus arriva enfin, sa dragodinde au galop, et lui…à l’envers sur celle-ci. En voyant arrivé son compagnon d’aventure, Mael’ se dit qu’il avait dû être vachement bourré le jour où il avait nommé cet Eni’ messager du Clan, mais déjà qu’il comptait arrêter de fumer, il n’allait pas non plus arrêter de boire !


- Toujours aussi ponctuel à ce que je vois Cirr’
- Euh, désolé chef, j’avais oublié d’éteindre le four, j’ai du faire marche arrière et revenir sur mes pas alors que j’étais presque arrivé.
- Cirrhus, tu n’as pas de four, tu n’es pas boulanger et tu habites ici ! Tu te fous de ma gueule ?!
- Euh, non chef ! Je…je…
- Tu vas fermer ton bec, on se met en route directement. Tu connais la route la plus courte pour arriver à Gilsoul, et ce sans encombres ?
- Bien sûr, ne suis-je pas le messager du Clan, répondit l’Eniripsa tout en bombant le torse.
- C’est bien cela qui m’inquiètes vois tu, s’exclama le Sacrieur tout en escaladant sa dinde. Allez en route !
- Oui, allons-y, s’écria Cirrhus avant de s’écrouler de sa dragodinde.
- Tu es vraiment…irrécupérable.

Après plusieurs heures de route à travers toute sorte de paysage, ils arrivèrent enfin à une zone dévastée qui semblait correspondre à l’idée que Maelstörm se faisait du Village de Gilsoul. Néanmoins, la présence de Koalaks dans la région et la longueur du trajet l’intriguèrent au plus haut point.


- Cirrhus, tu es sûr et certain que c’est ici ? Je ne me souviens pas avoir eu connaissance d’une invasion Koalaks autour de la Grande Tour de Rushu.
- Oh ben, çà va, çà vient, çà repart et ça revient ces bêbêtes là tu sais. Ben là bas, ya une grande tour regarde, c’est la tour de Rushu non ?
- Sombre imbécile, je te suis aveuglément et nous voilà prêts à rentrer dans le repère du Skeunk ! File moi cette carte et laisse moi prendre la tête !
- Mais euh ! C’est moi l’éclaireur, laisse-moi montrer ma valeur ! Si je me trompe encore, je promets de me rouler nu dans de la fiente de Déminoboule jusqu’à en avoir dans les oreilles et dans le nez !
- Tu me dégoute…Prends cette carte, et plus de conneries !
- Oui Chef ! En route !
- Cirrhus, tu te diriges vers le repère du Skeunk là…
- Ah euh..je faisais demi-tour en fait !
- Pitié Poulpe…viens moi en aide….

Après avoir bivouaqué au village des éleveurs et pris la route des landes, croisé une tour à l’entrée des landes que Cirrhus jura être la bonne (ce qui lui valu la promesse de son meneur de recevoir une livraison de 500 livres de selles de Déminoboule incessamment sous peu), ils atteignirent enfin Gilsoul et plus précisément, la Grande Tour de Rushu.




- Nous y voilà. On est jamais si bien servi que par soi même finalement, soupira le Meneur du Clan Destin.
- En fait je peux tout expliquer boss ! Comme j’ai un truc magnétique dans la tête comme les oiseaux mais que la position actuelle des planètes génère un champ magnétique inverse au…
- Ferme-là ! Oh s’pas possible ! Nous sommes à l’aube d’une ère nouvelle et tu ne penses qu’à raconter des conneries !
- Ce ne sont…
- Tais-toi ! Bon, descend de ta monture et dégaine ton bâton, nous entrons !

L’endroit était lugubre et malsain. Une odeur de putréfaction planait entre les murs alors qu’ils entrèrent dans le corridor de ce qui semblait être il y a bien longtemps, un temple gigantesque dédié à Rushu. Mais le temps et les combats avaient eu raison de l’édifice, et tous les escaliers menant aux étages supérieurs s’étaient effondrés. Leur seul espoir résidait donc dans une petite série de marche descendant dans l’obscurité et les profondeurs de la terre. Mael’ comptait bien s’y engager, tout au contraire de Cirrhus qui tenta de mettre les voiles.


L’Eniripsa avait pris ses jambes à son cou, apparemment peu rassuré par l’endroit, mais au moment de passer la porte vers l’extérieur, il se fit Transposé par son compagnon d’aventure qui obstrua l’entrée derechef avec une Cawotte géante.

- Mais euuuuuuh !
- Je ne'ai que faire de tes pleutreries, nous avons une mission et nous la mènerons à son terme, quels que soient les dangers !
- Je sens que cette tour sera ma tombe, soupira Cirrhus, en tournant les talons vers les marches qui descendaient vers un endroit inconnu.
- Et bien haut les cœurs, au moins tu ne crèveras pas de soif après t’être perdu en allant chercher à boire !

Son marteau de la Gamine Zoth dans une main, une torche dans l’autre, Maelstörm ouvrit la marche vers la pièce suivante. Les marches craquaient sous leurs pas. Non pas un bruit de vieux bois, mais une sonorité proche d’un amas d’insecte et d’os entremêlés ; en tout cas, quelque chose qui leur donnait plus envie d’avancer que de regarder sous leurs pieds. Ils pénétrèrent dans une pièce gigantesque qui ne semblait comporter d’autres issues que les escaliers par lesquels ils étaient descendus. Les éboulements et autres qui avaient endommagés la structure aux étages supérieurs ne semblaient pas avoir atteint ce sous-sol, vierge de tout dégât. Au fond de cette salle, dans l’obscurité, quelque chose semblait se dresser sur et devant le mur gris qui s’opposait à eux. Les deux compagnons entreprirent d’allumer toutes les torches cramoisies qui étaient attachées çà et là sur les parois. Et là, ils virent enfin que leur quête pourrait se terminer là.




Une énorme structure d’ossements ornait le mur, tel un monstre à la gueule béante protégeant l’autel ensanglanté se trouvant à deux pas du mur. Au pied de cet table de pierre, deux sacs étranges aux faciès de monstres paraissaient avoir été posés là en des temps immémoriaux. Le Meneur du Clan Destin le sentait, un des deux devait être le Sac Régraal. Mais lequel des deux, il fallait agir prudemment, une multitude de pièges et sortilèges avaient pu être apposés sur ces artefacts…


- Cirrhus, non !
- Oh çà va ce ne sont que deux bêtes sacs qui….aaaaaaahhhhhhhhh ma main…
- Ducon, c’est la mienne plutôt, je t’avais Sacrifié, s’écria Maelstörm, la main à moitié dévoré par un des deux sacs.
- Oups
- Bon, ce n’a pas l’air d’être dans celui-là au moins, s’enquit Mael’ en retirant sa main du dit artefact.
- Ben attends je vais regarder dans l’autre al…
- Non, touche à rien et mets moi sous Prévention !
- Euh ok…

L’Eniripsa battit des ailes et sembla déposer un allo de lumière aux formes géométriques bizarres autour du Sacrieur.

- Bon, voyons voir ce qu’il ya dans celui-ci alors.
Déposant son marteau sur le sol, il plongea son bras déjà ensanglanté dans le second sac qui paraissait ne pas avoir de fond au regard des gestes du Sacrieur qui semblait s’y enfoncer. Après quelques minutes néanmoins, son visage s’illumina.
- Je l’ai ! La culotte sacrée de Lady Kom’hendeuman ! Que Poulpe soit béni !
Il tira du sac magique une culotte gigantesque dont la fraicheur laissa Cirrhus des plus pâles.
- Cirrhus, au lieu de gerber dans les coins, vient m’aider à déchiffrer ce qui est écrit !
- Bweeeurk. Ya rien d’écrit la chef, ce sont des traces de freinage …
- De quoi ? Euh ouais, voyons voir de l’autre côté. Miséricorde ! Un langage codé écrit avec l’encre divine de Poulpe.
- Euh boss, ya rien de codé, vous tenez le texte à l’envers, soupira Cirrhus qui essuyait péniblement les restes de son déjeuner qui avait fini sur sa cape cérémoniale.
- Cesse de me contredire avorton ! Bon, que dis ce texte ?!

Chapitre 9: La dernière scène

Poulpe a écrit:
Par la présente, moi, Poulpe, vais de mes tentacules vous indiquer quel chemin vous devrez suivre pour une armée de croyants en mon Nom constituer. Que ces paroles restent à jamais graver en vos esprits car elles décideront de l’avenir de mon peuple et de mon héritage. Suivez-les, et Poulpe sera pour toujours avec vous. Ignorez-les, et un destin funeste vous attendra, vous et vos gens.

Vous ferez cela en mémoire de moi :
- Jamais plus une personne au langage incompréhensible vous ne recruterez,
- Jamais plus une personne qui renie mon existence vous ne recruterez
- Jamais plus une personne qui ne jure de respecter vos règles vous ne recruterez,
- Jamais plus une personne dont le niveau de puissance est inférieur au 100ème cercle vous ne recruterez,
- Jamais plus, un alignement précis à une nouvelle recrue vous ne demanderez,
- Jamais plus sans un minimum de dix voix positives à la candidature d’entrevue vous ne passerez,
- Jamais plus sans l’aval de tous les Conseillers vous ne recruterez,
- Jamais plus quelqu’un de vos alliés détesté vous ne recruterez,
- Jamais plus sans entrevue bien menée par au moins deux Conseillers vous ne recruterez,
- Jamais plus, plus de trois candidats par semaines vous n’accepterez,
- Jamais plus, sur la roxxance ou le temps de jeu, un candidat vous n’évaluerez,
- Et toujours, au grand toujours, aux nouvelles recrues ce formulaire vous imposerez afin que leur candidature à nos jugements soit présenté :

Maelstörm eut beau retourner la culotte dans tous les sens (ce qui fit redégobiller Cirrhus qui terminait à peine de nettoyer sa cape), il ne trouva pas le dit formulaire.
- Maudit soit Rushu, il nous manque un élément !
- Peut être son sous-tif…en espérant qu’il refoule moins que cette atrocité, grommela Cirrhus.
- Hérétique, tu ne sais reconnaître la beauté d’un objet sacré quand tu en vois un…
- Non, mais le sentir par contre…
- Silence ! Bon, je vais refoutre ma main dans le Sac Régraal, peut être y trouverai-je ce divin formulaire.
- Du moment que tu n’y trouves pas une autre culotte usagée…
Après une longue et minutieuse recherche au fond du Sac Régraal, le Sacrieur sembla enfin mettre la main sur un second artefact. En effet, il en sortit un colossal soutien-gorge qui rappelait plus à Cirrhus un double parachute pour sauter de l’Arbre Hakam qu’un attribut un tant soit peu féminin.
- Nous y voilà, s’écria un Mael’ triomphant, le formulaire se trouve divisé en chacune des poches qui dans des temps immémoriaux ont du contenir les seins de…
- J’ai l’estomac vide mais je pourrais encore gerber de la bile si tu veux.
- Silence, mécréant ! Que nous racontent donc ces divins écrits ?!

Poulpe a écrit:
Toute candidature d’une nouvelle recrue prête à donner son sang pour Poulpe devra suivre le modèle suivant :

Le personnage
Pseudo :
Classe :
Niveau :
Orientation :
Métiers :
Pratiquez-vous l’élevage :
Ancienne guilde fréquentée :
Ce personnage est-il votre personnage principal:
D'autres personnes ont-elles accès à ce compte:
Avez vous "une team" de jeu prédéfinie/habituelle:

Le joueur IG
Ancienneté :
Anciens serveurs fréquentés :
Niveau des anciens personnages :
Classe des anciens personnages :
Orientation des anciens personnages :
Guilde des anciens personnages :
Vos objectifs :
Vos occupations habituelles IG (XP/Drop/Métiers/Elevage/Glande/etc.) :
Vos motivations :
Pratiquez vous le RP :

Le joueur IRL :
Age :
Disponibilité :


La guilde :
Pourquoi nous rejoindre :
Comment avez-vous connu le Clan :
Connaissances au sein de la guilde :
Membres soutenants votre candidature :
Ce que vous nous apporteriez :
Pourquoi pensez-vous que nous vous choisirions :
Pourquoi pensez-vous que Poulpe vous accepterait :

RP (Obligatoire !) :

Récit RP libre, soyez original, créatif. Pensez à vous relire car tout comme Poulpe, nous avons les yeux sensibles.

Maelstörm leva les bras au ciel et poussa un long cri de satisfaction qui terrifia Cirrhus au point de préférer aller dévorer la Cawotte que de rester avec lui dans cette cave lugubre.
- Nous allons enfin pouvoir rouvrir nos recrutements ! Merci Poulpe pour ces conseils judicieux ! Je m’en vais de ce pas informer mes confrères et rouvrir nos portes à la bleusaille !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maelstörm
Prêtre de Poulpe
Prêtre de Poulpe
avatar

Nombre de messages : 2243
Age : 38
Localisation : Ce plat pays qui est le mien
Emploi/loisirs : Chercher un monde meilleur
Humeur : Harder Better Faster Stronger

MessageSujet: Re: Réouverture des recrutements   Mar 18 Aoû - 10:45

Épilogue

Ainsi se réouvre les recrutements du Clan Destin (comme vous l'aurez surement compris...). Les règles de ces recrutements sont celles dictées par Poulpe lui-même (les textes en grands caractères bleus ci-dessus...).

Pour plus d'informations concernant le fonctionnement interne du Clan, n'hésitez pas à consulter
La Charte du Clan Destin.

Si d'autres questions vous brulent les tentacules, n'hésitez pas à contacter un Conseiller IG ou ici même par MP.

Que Poulpe vous garde et, qui sait, peut être à bientôt! ^^

Maelstörm, Poulpape

PS: Merci aux membres du Conseil pour leurs différents récits!


Dernière édition par Maelstörm le Jeu 20 Aoû - 8:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réouverture des recrutements   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réouverture des recrutements
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ouverture d'un café à Mons
» L'ouverture de la salle d'armes
» Cérémonie d'ouverture de l'exposition universelle de Ieyasu-Plage [Retransmission]
» [RESOLUE] Ouverture d'une porte après avoir tué un ennemi
» ouverture des donjons a 5 ou en raid

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Clan Destin :: Partie publique :: Recrutements [Ouverts!]-
Sauter vers: